Coffrages d'auteur

Arbloc - Nicoletta
Ajouter à mes favoris dans MyArchiExpo

Pour la construction du nouveau réservoir de Comano Terme (TN) Arbloc a donné une forme solide aux courbes conçues par Ing. Marchiori étudie et crée une solution avec une silhouette non ordinaire en polystyrène haute densité.

La condition préalable à la conception du nouveau réservoir d’eau potable dans le village de Lundo, dans la commune de Comano Terme, était de résoudre le problème d’approvisionnement en eau d’une petite communauté de montagne sans affecter l’environnement naturel et en alliant fonctionnalité et respect du paysage.

Le pipeline qui transporte l’eau dès la source au réservoir à été construit en 1970 et traverse toute la vallée. Ce pipeline alimentait un petit réservoir souterrain qui ne suffisait pas aux besoins de la population de la zone du Lomaso; il a donc été substitué par un nouveau réservoir. Le projet de réalisation du nouveau réservoir a été confié à Monsieur David Marchiori, ingénieur de Comano Terme, qui a aussi dirigé les travaux sur le chantier.

La nouvelle structure en béton a la forme de boîte composée de deux réservoirs cylindriques de 12 mètres de diamètre et d’environ 5 mètres de profondeur. Ces réservoirs sont divisés en deux niveaux: à l’étage inférieur il y a les tuyaux d’alimentation et de décharge, ainsi que les réacteurs de désinfection et purification par rayonnement UV ; à l’étage supérieur, accessible par un tunnel, il y a les tuyaux d’alimentation du réservoir.

L’ensemble de la structure est couvert d’une voûte en béton, semi-cylindrique, d’une épaisseur de 50 cm. La couverture a une hauteur minimale aux extrémités opposées des réservoirs et une hauteur maximale au milieu des deux réservoirs. Deux séries de colonnes circulaires, reposant sur les bords des réservoirs, soutiennent la dalle du toit.

La structure a été réalisée avec 800 mètres cubes de différents type de bétons : du béton mélangé avec un imperméabilisant au béton autocompactant.

Le béton a été fourni par l’entreprise Onorati S.r.l. qui a géré la sélection des matériaux, la conception des Mix Design (mélanges de bétons), l’assistance en laboratoire pour les vérifications sur les bétons selon les indications du directeur de chantier.

700 kilogrammes d’acier constituent l’armure de la boîte qui a été conçue pour être la plus fine et la plus répandue possible; le maillage n’excède pas 15x15 cm avec un diamètre entre 10 et 14 mm. Les joints de constructions ont été réalisés, d’une part avec des joints en caoutchouc et un coulage de sable inerte (0-15mm), et d’autre part avec la technologie “Penetron”.

Voici les chiffres d’un chantier aux dimensions assez importantes pour le contexte naturel de la bordure orientale de Lundo, un petit village de la commune de Comano Terme.

Afin de réduire l’impact sur l’environnement, comme indiqué par les commissions de protection du paysage, l’ouvrage a été complètement enterré, exception faite pour le tunnel d’accès qui devait donc être particulièrement soigné d’un point de vue esthétique. Ce tunnel représente en effet le seul élément visible et explicite de la présence du réservoir sur le territoire.

Le choix d’une forme cylindrique pour la couverture répond à des facteurs structuraux et à une meilleure gestion des condensats d’eau, mais aussi à la possibilité de relier la structure à la morphologie du territoire, entre la campagne alpine et la forêt, entre la nature rurale et la nature non contaminée.

Pour la conception de la structure on a trouvé inspiration en observant la morphologie de la glace, c’est-à-dire la réserve naturelle d’eau par excellence. Aussi, il fallait obtenir une forme fonctionnelle et organique. La forme du tunnel d’accès, dessinée d’abord à la main et ensuite avec un logiciel, devait être réalisée avec un système qui permettait de respecter les détails du projet.

Projet, réalisation et utilisation du coffrage Arbloc.

Arbloc, entreprise productrice de coffrages en polystyrène expansé revêtu, a été chargée d’étudier et réaliser le coffrage avec une forme recherchée. À partir du dessin tridimensionnel, il a été possible de dessiner le coffrage. Le développement en 3D a été fondamental afin d’identifier et corriger certains aspects liés à la menuiserie.

Le coffrage a été réalisé avec du polystyrène à haute densité avec une résistance à la compression de 60KN/mq. Le revêtement avec résine syform armée a permis d’obtenir une surface résistante à la marche et aux chocs pendant le travail du fer.

Le tunnel (un arc avec dimensions de 6 mètres avec une hauteur de 3,28 mètres et une longueur de 4,60 mètres) a été réalisé en plusieurs éléments d’1 mètre de longueur.

Le bureau technique de Arbloc, en accord avec l’entreprise soumissionnaire, a réalisé, en dix éléments, le dessin du coffrage pour la réalisation de la partie de l’entrée avec les formes indiquées dans le projet.

Le montage des éléments a été fait sur le chantier avec la coordination du directeur de chantier et selon les indications du fournisseur. Des techniciens Arbloc étaient présents afin de fournir tous les conseils et les précautions nécessaires.

Afin de simplifier le travail de charpenterie sur le chantier, des trous pour le passage des tiges ont été réalisés sur les éléments du coffrage au moment du fraisage.

Le coulage du béton autocompactant, qui a été réalisé à travers un trou sur la partie supérieure du coffrage, a permis de mettre en valeur le travail et d’obtenir un ouvrage qui correspond aux caractéristiques du projet initial.

Projet et direction du chantier : Ingénieur David Marchiori

www.wrconsult.eu

Coffrages: Arbloc s.r.l.

www.arbloc.com

Photographies: Samuele Guetti

Coffrages d'auteur