video corpo cad

Out of the BLOX

Wilkhahn
Ajouter à mes favoris dans MyArchiExpo

Dans le nouveau « BLOX » à Copenhague, le Centre d’architecture danois mise sur le mobilier Wilkhahn pour équiper ses salles de conférences.

Avec le nouvel immeuble baptisé « BLOX », dessiné par le bureau d’architectes néerlandais Office for Metropolitan Architecture OMA, Copenhague dispose d’un nouvel amer sur le port. Ce bâtiment voyant a été inauguré début mai dans l’ancien port industriel de la ville. Il est composé de cubes en verre teinté de vert qui, empilés et emboîtés les uns dans les autres, font penser aux immenses pièces d’un jeu de construction. Ellen van Loon, associée chez OMA, fait ainsi référence à la forme des conteneurs du port, qu’on trouvait ici autrefois ; les couleurs du nouvel immeuble rappellent celles de l’eau. Le projet répond aux ambitions urbanistiques de la ville de Copenhague de transformer la zone près de l’eau en port culturel et de créer de nouveaux lieux de vie urbains.

Grâce à son infrastructure transparente, le BLOX relie la zone portuaire et le centre-ville : la mission principale était d’associer urbanisme et trafic avec une esthétique exigeante et une fonctionnalité efficace et à s’ouvrir dans toutes les directions. Une structure complexe en acier supporte les boîtes en verre et permet de les disposer tout autour d’un atrium couvert et au-dessus d’une route à quatre voies. Alors que le trafic de la route d’accès la plus empruntée de Copenhague passe dorénavant sous le bâtiment, une passerelle cycliste et piétonne de 180 mètres relie directement le BLOX et les deux rives du port.

Il s’agit du premier projet d’OMA à Copenhague, la signature du bureau cofondé par Rem Koolhaas est évidente. L’atrium en verre permet différentes perspectives, et depuis les terrasses du bâtiment, la vue sur le port, la vieille ville et même la tour de l’hôtel de ville de Copenhague est époustouflante. Les matériaux suivants, typiques pour OMA, sont aussi utilisés : variations colorées de métal déployé et de linoléum, escalators, poutres métalliques peintes d’une couleur sombre. S’y ajoutent des façades métalliques brutes, des poutres décrochées, du béton noir, mais aussi un sol doré et des terrasses avec espaces verts et un toit en verre sur lequel on peut marcher.

Le BLOX est conçu comme une « ville dans la ville » et invite à différentes utilisations : le « BLOXHUB » est un espace de bureaux de 5 700 mètres carrés, où on trouve à la fois des bureaux fixes et des espaces de coworking, avec restaurant, café, boutique, aire de jeux pour les enfants, un musée de la mode et une salle de remise en forme. S’y ajoutent des appartements, un parking couvert et le musée danois du design.

Le cœur de l’édifice sur le port est cependant constitué par les nouveaux locaux du Centre d’architecture danois DAC, qui occupe environ un tiers du bâtiment. Avec ce site, le DAC bénéficie d’un cadre exceptionnel, sans doute unique au monde pour un centre d’architecture. En réalité, le bâtiment a été conçu spécialement pour le DAC, le terrain a été choisi à son initiative. Au final, c’est bien plus qu’un simple lieu d’exposition : lieu de rencontre entre l’architecture et la culture urbaine, il propose une plate-forme d’échange sur les thèmes actuels de l’architecture et de l’urbanisme.

L’offre comprend aussi des ateliers ou des débats. Ceux-ci se déroulent dorénavant dans une salle de conférences polyvalente avec une façade vitrée sur toute la hauteur qui offre une vue sur la zone portuaire de Copenhague. On s’y assoit sur les sièges polyvalents Aline (design : Andreas Störiko) de Wilkhahn. Ces sièges à piétement traîneau sont parfaits pour les locaux à usages multiples. Grâce au cuir poreux du dossier et de l’assise, ils ont une acoustique neutre. Grâce à leur revêtement respirant high-tech, ils s’adaptent parfaitement aux formes humaines. Les cadres de l’assise et du dossier du siège à piétement traîneau, choisis en gris par le DAC, sont conçus d’après le « principe des patins ». On obtient ainsi un empilage très compact, sûr et homogène, et un faible poids.

On trouve aussi au « BLOXHUB » la table de conférences Confair de Wilkhahn (design : également Andreas Störiko). Quelques gestes suffisent pour plier cette élégante table et la rouler sur le côté, elle offre ainsi les meilleures conditions pour un aménagement flexible des lieux et différents scénarios de réunion. Mobilité et modularité font finalement partie des thèmes clés de la nouvelle marque phare Blox.

{{medias[161307].title}}

{{medias[161307].description}}

{{medias[161308].title}}

{{medias[161308].description}}

{{medias[161309].title}}

{{medias[161309].description}}

{{medias[161310].title}}

{{medias[161310].description}}

{{medias[161311].title}}

{{medias[161311].description}}

{{medias[161312].title}}

{{medias[161312].description}}

Autres trends associés